samedi 15 novembre 2008

"En conscience, je refuse d'obéir."

As-tu lu la lettre d'Alain Refalo ? Ces derniers temps, elle a agi comme un déclic chez un grand nombre d'enseignants.

Le 12 novembre, cet instituteur de Haute-Garonne a été reçu par son Inspecteur de circonscritpion, accompagné d'un représentant de l'Inspecteur d'Académie. En effet, l'Inspection académique a reçu l'ordre du Ministère d'ouvrir une enquête au sujet de cette affaire et de lui transmettre un rapport.

"L’entretien a duré 1h30 durant lequel il lui a été demandé s’il confirmait le contenu de la lettre. Alain Refalo a confirmé point par point les sujets sur lesquels il considérait son devoir de désobéir.
Les inspecteurs ont voulu connaître ses motivations. Alain Refalo a dit que depuis des mois les enseignants n’étaient pas entendus, malgré les pétitions, les grèves, les tribunes dans la presse. Il a affirmé avoir posé cet acte de désobéissance en souhaitant que d’autres prennent le relais, que ce mouvement s’amplifie afin de créer un débat public et un rapport de forces avec l’administration.
Il est évident que ce qui embarrasse aujourd’hui le Ministère c’est la publicité donnée à cette lettre, sa diffusion comme une traînée de poudre sur Internet.
Une fois le rapport transmis à l’IA, Alain Refalo sera certainement convoqué pour un nouvel entretien avec l’IA."

Certains syndicats proposent une lettre écrite sur le même modèle à envoyer à nos Inspecteurs d'Académie pour relayer cet appel à la résistance d'Alain Refalo.

Dans le contexte actuel, après l'annonce de l'intention de surveillance, par le Ministère de l'Education, de tous les sites contenant des propos contestataires et à l'approche de la grève du 20 novembre prochain, il m'a semblé important de te la communiquer. Certes, certains de ses propos méritent d'être analysés et peut-être modérés. Mais que l'on soit d'accord ou pas avec cet enseignant, l'intérêt de cette lettre réside dans la réflexion qu'elle engendre, les questions qu'elle pose et ce renvoi à nous-mêmes et à nos conditions de travail.

1 commentaire:

Clairette a dit…

Salut angie!
Je fais juste un petit com de ras le bol...je farfouille un peu sur blogs et forums qui parlent de la grève de jeudi...et malgré mon jeune âge ;), je suis déjà fatiguée de l'étiquette qu'on colle aux instits et aux profs (glandeurs, raleurs...), étiquette collée par les médias et par la société.
Alors je me disais qu'un petit sujet comme par exemple "comment vivez vous votre statut de profs ou d'instits" serait le bienvenu...voili voilou!
Quoiqu'il en soit bon courage avec tes terribles et vivement le resto le 12! (toujours partante j'espère!)
Biz!
Clairett

Enregistrer un commentaire

Ton commentaire ici