lundi 6 septembre 2010

Des règles de vie simplifiées

Comme cela arrive chaque année, je réfléchis de longues heures à un fonctionnement de classe qu’il faut modifier une fois la rentrée effectuée…LoL Il faut dire qu’en arrivant dans une nouvelle école et ne connaissant pas les élèves, il m’était difficile de tout anticiper. (Trois années dans la même école et j’avais déjà oublié ce que c’était que de s’adapter à une toute nouvelle classe !)

ADAPTATION, donc. C’est le maître-mot. Après une journée de classe, j’avais cerné le principal problème de mes grands CM2 : le bavardage…!!!

Le problème avec ce fléau, c’est que ce n’est pas très méchant, en soi, mais que c’est invivable au quotidien (surtout à 30 !). Naïvement, j’ai pensé, l’espace de quelques secondes (aller, disons même “minutes”, je suis trop optimiste…) qu’en discutant avec de si grands élèves des désagréments occasionnés par ces papotages intempestifs et leurs conséquences sur le travail et le bien-être de tous, ça irait ensuite comme sur des roulettes ! J’ai dit naïve ? je voulais dire…sotte ! LoL

J’ai donc commencé par modifier mes règles de vie et mon système de sanctions. A présent, dans la classe, il n’y a que 3 grandes règles imprescriptibles et chaque élève possède un carton (ou permis) qui reste sur sa table toute la journée.

Nouvelles règles -image-

Rouge pour ceux qui ne veulent rien comprendre, jaune pour ceux qui ont encore du mal à se contrôler et vert pour ceux qui ont tout compris ! ;-) A chaque couleur ses droits et ses sanctions. J’ai aussi prévu les sanctions “collectives” car ces petits malins ont vite commencé à évoquer la question et les horribles injustices occasionnées (…) .

Alors certes, on peut discuter les règles avec les élèves. Certes, on peut construire avec eux les règles de vie de classe. Mais certaines règles sont indispensables à un travail efficient et de ce fait, ne sont pas discutables. De plus, j’ai envie de dire qu’en CM2, ils n’ont aucune excuse : ils savent très bien comment doit fonctionner une classe, ce qui est interdit et ce qui est autorisé.

A ce jour, toute la classe est jaune et certains loustics sont rouges. Il n’y a pas de vert ! Je suis tentée par le désespoir…mais je vais croiser les doigts pour voir bientôt le bout du tunnel !

Bon courage à tous ! ;-)

7 commentaires:

Anonyme a dit…

Si toute ta classe est déjà jaune, tu va convoquer individuellement tous les parents comme prévu dans tes sanctions?

Angie a dit…

Ah non, ça c'est le 3ème et dernier niveau de sanction ! Et puis si ça dure, la réunion de rentrée arrivera à point nommé ;-)

Dom' a dit…

Bonjour,
Je ne laisse qu'un message alors que j'ai téléchargé plein de chouettes choses sur ton site... je fais cette année du CP/CE1... donc un immense merci pour tout ce que tu mets à disposition, ça donne plein d'idées et apporte beaucoup d'aide.
Une collègue bretonne ;o)

Anonyme a dit…

Bonjour, je trouve ton système intéressant; cependant, est-ce judicieux de faire faire un "travail" en punition et ainsi de l'associer à une tâche pénible... Sinon merci pour ton blog et tout ce que tu proposes c'est vraiment génial! :)

Angie a dit…

Le "travail" dont il s'agit est une fiche de réflexion, à présenter devant la classe. L'élève doit y expliquer ce qu'il a fait, pourquoi ça n'est pas acceptable et ce qu'il s'engage à faire à l'avenir pour ne pas que cela se reproduise. La classe est ainsi témoin de son engagement, et les élèves peuvent intervenir s'ils le souhaitent pour donner des idées, proposer leur aide, etc.
Je suis bien d'accord avec toi, le travail scolaire ne doit jamais être une "punition" ;-).

Anonyme a dit…

Aaaah, dans ce cas! C'est une bonne idée en tout cas, je prend note: ;)

Anonyme a dit…

Merci pour ton idée d'explication de l'élève devant la classe: j'essaie dès demain (bah oui, je suis presque sûre d'en avoir besoin dès demain...)

Enregistrer un commentaire

Ton commentaire ici