lundi 12 janvier 2009

La fatigue des enseignants

grosse fatigue

Petit billet d'humeur aujourd'hui. Je me suis réveillée ce matin FA-TI-GUEE : j'ai très mal dormi, ce qui fait que je commence la semaine fatiguée comme un vendredi soir ! Du coup, forcément, aucune patience aujourd'hui et certains élèves ont dû passer une journée au moins aussi désagréable que moi... :-(

Rassure-moi, ça t'arrive à toi aussi ??? Parce que moi, mon boulot, je le trouve épuisant. Alors quand on a la chance que tout aille bien "personnellement" parlant, ça passe. Mais quand malheureusement il y a des couacs dans notre vie privée, c'est l'horreur ! Je sais que c'est la même chose dans tout travail, mais face à une vingtaine d'élèves, je me permets très difficilement ces moments de défaillance car les pauvres n'y sont pour rien et pourtant, ce sont eux qui font les frais de cette fatigue.

Bon, quand je dis qu'ils n'y sont pour rien, je suis peut-être trop indulgente car il y en a deux ou trois dans ma classe qui me font vraiment devenir chèvre : écoute et concentration, eux pas connaître ! C'est décidé, demain s'ils continuent de ne rien faire et de ne rien écouter, je les exclus de la classe. Ca ne sert à rien que je les gronde toute la journée, ce n'est bon ni pour eux, ni pour moi.

Ca m'a fait du bien de sortir tout ça ! J'en profite pour publier un petit sondage à ce sujet : alors, fatiguant ou pas le métier d'enseignant ?... Faîtes-moi part de vos expériences !

4 commentaires:

Tinychris a dit…

Clairement, notre métier est fatiguant.
Parce qu'on fait le "show" durant 6 h par jour (au moins).
Parce que l'attention et donc la tension sont constantes.
Parce que lorsqu'on est avec eux, on est pas avec soi.
Parce qu'on est tout à la fois : enseignant, éducateur, juge, arbitre, clown, infirmier, médiateur, policier, CRS parfois, armée du Salut, fleuriste, GO des clubs Lund/Mard/Jeud/Vend, assistant social, tuteur de résilience, colleur d'affiche, chorégraphe, nutritionniste, ...
tous les jours, j'ai la sensation d'être le capitaine d'un bateau dans la tempête.
Tenir la barre, tenir l'équipage, ne rien lâcher ... jusqu'au retour du beau temps à 16h30.
(et ça ce n'est que pour les enfants, je vous passe les réunions avec les adultes et la paperasse autant "submergeante" que souvent inutile...)
Malgré tout ...
nos clients nous disent parfois :

"Maîtresse, t'es beeeeeeeelle!!"
"Maîtresse ... je t'aime ...."
"Maîtresse ... merci ... je te promets de faire des progrès."

et ça ... les banquiers, déménageurs, financiers, avocats, boulangers ...
ils ont pas ça !!!

Alors laissons nous tirer vers le haut par chaque petite bonne chose de nos journées.
Profitons encore puisque certains veulent faire de l'école une entreprise où l'argent passe avant l'intérêt des enfants.

crocky30 a dit…

je suis d'accord c'est crevant , moi qui fait le show devant 35 gamins pendant plusieurs heures par jour , je suis crevée alors oui le moins que l'on puisse dire c'est que c'est fatigant .
bon courage et +5 pour toi

Patricia a dit…

L'enseignement est un métier passionnant mais usant nerveusement. En dehors des enfants quelquefois pas ou peu élevés, il y a les exigences des parents, de la hiérarchie, du public...Durant 6 heures par jour, nous devons à chaque minute observer des dizaines de choses et prendre des dizaines de décisions. Et de mauvaises nuits ne nous permettent pas de récupérer!

Cajou a dit…

Epuisant eh oui !!! J'étais infirmière avant d'être PE, et j'ai souvent été bien plus fatiguée pendant cette deuxième carrière ... et les compensations dues au bonheur d'enseigner se font rares ...

Enregistrer un commentaire

Ton commentaire ici