vendredi 1 mai 2009

Sébastien Clerc : "sauveur" de notre école ?

Avez-vous vu le reportage de l'émission "66 minutes" à propos de Sébastien Clrec, auteur d'un livre intitulé très humblement "Sauvons notre école" (sous-entendu "grâce à moi") ? Si oui, vous avez sûrement votre opinion à son sujet et au sujet de ses méthodes. Il est à souligner que ce monsieur, à l'hygiène de vie irréprochable, a tout de même été reçu à l'Elysée et "promu" prof spécialisé dans la gestion de classe à l'IUFM. Évidemment, les médias ne pouvaient que s'emparer du phénomène...

Les professeurs des écoles qui ont vu ce reportage (très brouillon, soit dit en passant) n'ont pu qu'être déçus : ils n'auront rien appris de nouveau sur la manière de gérer les classes difficiles. On aura juste la confirmation que les médias (et c'est un comble, pour des journalistes !) n'ont aucun recul ni aucun sens critique pour présenter un tel enseignant comme le Messie ayant trouvé LA formule pour aimer son métier et mettre ses élèves au travail...

Vous pourrez aussi regarder cette vidéo trouvée sur le net, dans laquelle Monsieur Clerc, tout en avouant qu'il n'a pas inventé de recette miracle, semble très flatté de l'intérêt porté à sa méthode.

"Les profs devraient avoir des cours de tenue de classe" - Le Figaro
Professeur dans un lycée professionnel de Seine-Saint-Denis, Sébastien Clerc a raconté son expérience dans le livre "Au secours ! Sauvons notre école". Il y détaille ses techniques, apprises sur le tas, pour renforcer son autorité.

"Les profs devraient avoir des cours de tenue de classe" - Le Figaro
Professeur dans un lycée professionnel de Seine-Saint-Denis, Sébastien Clerc a raconté son expérience dans le livre "Au secours ! Sauvons notre école". Il y détaille ses techniques, apprises sur le tas, pour renforcer son autorité.

Certains diront que sa voix chevrotante et son attitude n'ont rien de très assurées... Mais saluons tout de même la volonté de cet enseignant de mieux vivre son métier, très difficile, personne ne le niera, et de combler un vide dans la formation des profs de collège et de lycée : le manque de cours de pédagogie, tout occupés qu'ils sont à apprendre à devenir des spécialistes de leur discipline.

Autre aperçu : à la radio, dans l'émission "Les grandes gueules" sur RMC.

4 commentaires:

Mistinguette a dit…

...mais tu as raison : ce qui est agaçant, c'est qu'on puisse le considérer comme un "prof rêvé" qui fait "des miracles"... ! Ca, c'est le côté outrancié des journalistes, qui ont toujours besoin de tout magnifier (ou dramatiser) pour mieux vendre leur sujet...

Mistinguette a dit…

Je serais moins sévère que toi : me semble que ce jeune homme - même s'il ne nous apprend rien - ne dit pas que des âneries. Rien de nouveau sous le soleil, mais beaucoup d'affirmations de base. Rappelons également qu'il parle en tant que prof du collège : la formation de nos collègues du secondaire est malheureusement très axée sur les savoirs, et nettement moins sur la gestion de groupe. Lorsqu'il propose, donc, un volet de formation sur ce point précis, il a parfaitement raison : c'est le bon sens...!

Angie a dit…

Tu confirmes bien ce que je dis dans ce sujet ;-)

Mistinguette a dit…

Oui, tu as raison ! Quand j'ai écrit mon comm. fantôme, c'était il y a deux ou trois semaines... et je n'ai pas relu ton article depuis. Je me rappelle juste que, d'après mes souvenirs, je prenais (légèrement) le contrepied de ton juste agacement en relativisant quelque peu ta critique. Mais j'ai dû arrondir les angles entre temps... bref, tout est au mieux dans le meilleur des mondes !!! ;oD

Enregistrer un commentaire

Ton commentaire ici